French Dutch English German Italian

Journées Napoléoniennes Août 2017

 

Les Bonaparte arrivent à Ajaccio au début du XVIe siècle, Napoléon y nait en 1769 et, depuis 1860, certains membres de la famille sont inhumés en la Chapelle impériale. Une histoire, véritable conte de fée, qui se déroule de façon continue depuis cinq siècles, alternance de zones d’ombre et de lumière, de moments difficiles et d’instants de gloire. L’histoire des Bonaparte se confond avec celle de la ville. Ils l’ont vue naître, ont contribué à sa croissance et l’ont propulsée dans l’ère moderne.

Qu’en reste-t-il aujourd’hui ?
Un patrimoine immense, héritage d’une famille aux deux Empereurs : Napoléon Ier et Napoléon III. Ajaccio sent Napoléon, Ajaccio respire Napoléon, Ajaccio est Napoléon. Tout, en ville, porte le sceau de la famille impériale : urbanisme, édifices culturels et cultuels, bâtiments civils, toponymie, histoire politique…
Cette année, Les Journées Napoléoniennes, organisées par l’Office Intercommunal de Tourisme du Pays d’Ajaccio du 13 au 15 août, rendront un vibrant hommage à Napoléon Ier et à Napoléon III qui ont tant fait pour leur ville d’origine.
animations, expositions, danses, débarquement, bivouac, musique Empire, relèves de la garde, reconstitutions, revivez des instants historiques...
 

teaser-jn2017.gif

Les Journées Napoléoniennes, c’est bien sur l’implication très active des associations ajacciennes : le 2ème régiment des Chasseurs à pied de la Garde d’Ajaccio, le Service de Santé de la Grande Armée, les Danses Impériales (1er Empire), Empreinte Impériale (Second Empire),  Danses Valses Kallisté (Second Empire), Orchestre Aria, Napoléon Méditerranée

Mais aussi des troupes et des associations issues de toute l’Europe : Gruppo Storico Montichiari (Italie), 59 eme d.b. de Marengo (Italie), Trois Piquets - 111eme régiment d’infanterie de ligne (Italie), Troupes Tchèques, 2ème Régiment des Chasseurs à pied de la garde Impériale de Saint Ghislain (Belgique), Troupe de Musique Ecossaise ADMC, Soldats d’Antan (géographes), L’Envol (forgerons), Le Livre, l’Histoire et l’Obusier de Nancy       

 
 

Ajaccio et Napoléon 1er

Sans Napoléon, Ajaccio ne serait rien ou presque. Sur son lit de mort, l’Empereur dit d’ailleurs : « Si je n’ai pu exécuter ce que je projetais pour la Corse, j’ai du moins la satisfaction d’avoir fait quelque chose pour Ajaccio (…) ».
Lorsque Napoléon Bonaparte arrive au pouvoir en 1799, Ajaccio n’est qu’un minuscule centre urbain étouffant derrière ses remparts et soumis à de multiples problèmes sanitaires. Impensable pour le berceau de l’homme qui va dominer l’Europe !
Donc, Ajaccio doit devenir une ville moderne et le nouvel urbanisme se développera suivant deux axes perpendiculaires : le cours Sainte-Lucie (aujourd’hui cours Napoléon) du nord au sud, et l’avenue du Premier Consul, prolongée par le Grand cours (aujourd’hui cours Grandval), s’étend d’est en ouest. Ce plan comprend également l’aménagement de la piazza del’Olmo (aujourd’hui place Foch) et de la place Bonaparte (aujourd’hui place de Gaulle), la destruction des remparts afin d’améliorer la circulation et la qualité de l’air, et enfin le captage des eaux de source pour alimenter la ville en eau potable de façon constante.
Le grand chantier débute le 10 juin 1801. Les pierres des anciens remparts servent de remblais pour la place Bonaparte et la piazza del’Olmo prend forme, entourée de maisons à deux étages tandis que les premières habitations fleurissent sur le cours Sainte-Lucie. À partir de 1807, les travaux s’accélèrent : le séminaire devient tribunal et bibliothèque municipale, et la caserne Saint-François abrite le cadastre, les ponts et chaussées et la préfecture ; de nouvelles écoles intègrent la maison des Jésuites, les oratoires Saint-Philippe, Saint-Jérôme et Saint-Charles ; la construction d’une mairie, d’une caserne, d’un hôpital militaire, d’une maison pour le commandant de division est envisagée ainsi que l’aménagement d’un quai.

Ajaccio et Napoléon III

L’évolution de la ville ne cesse pas brutalement à la chute de l’Empire en 1815 car, sous la Restauration et la Monarchie de Juillet, Ajaccio garde son rang de capitale régionale et poursuit la voie de son développement. Mais c’est un événement inattendu qui va donner à Ajaccio, à la fois, ses lettres de noblesse, son titre de cité impériale et son statut de station touristique de renom.
En 1848, la loi d’exil bannissant les Bonaparte du sol français depuis 1816 est abrogée et quelques mois plus tard, Louis-Napoléon Bonaparte est élu président de la République. Il deviendra Empereur, comme son oncle Napoléon Ier, le 2 décembre 1852 et portera désormais le nom de Napoléon III.
Le Second Empire est une période faste pour Ajaccio car la ville va se transformer sous l’initiative des pouvoirs publics mais également grâce à l’investissement de quelques particuliers proches de l’Empereur. C’est à cette époque que le culte napoléonien prend tout son sens. Les places publiques sont décorées par des statues en l’honneur de la famille impériale, la maison Bonaparte est restaurée, le musée Fesch ouvre ses portes et la Chapelle impériale est enfin construite.
Mais le Second Empire est également synonyme d’explosion économique du fait du développement touristique. Effectivement, dès le début des années 1860, Napoléon III a pour ambition de faire d’Ajaccio une station balnéaire rivale des stations de la Côte d’Azur et de la Côte Basque.
Napoléon III débarque à Ajaccio en septembre 1860 en compagnie de l’Impératrice Eugénie. La ville est en ébullition à l’idée de recevoir ces visiteurs et l’Empereur clame  : « La Corse n’est pas un département comme les autres, c’est une famille, je suis venu pour étudier ses besoins et je serais heureux de les satisfaire ».
Le temps de cette courte visite, Napoléon III fait de nombreuses promesses aux Ajacciens sur la construction d’une nouvelle jetée, d’une nouvelle cathédrale, le prolongement du quai Napoléon, l’alimentation en eau potable … Il en tiendra beaucoup. Durant le second Empire, la croissance d’Ajaccio se poursuit suivant deux impératifs : l’aménagement et l’embellissement de nouveaux quartiers ainsi que la propagation de la foi napoléonienne.

Par les rues d’Ajaccio, le visiteur découvre le roman de la famille Bonaparte, issue d’un milieu modeste et qui occupera la majeure partie des trônes d’Europe au début du XIXe siècle.

Nulle part au monde, une autre ville, si grande soit elle, n’a vu naître et grandir autant de futurs souverains dans une période si courte, comprise entre la naissance de Joseph Bonaparte (1768) et celle de Jérôme Bonaparte (1784).
Depuis, la Maison Bonaparte, berceau de la dynastie, au fil des musées, des rues et des places, absolument tout est en rapport avec Napoléon et sa famille. 
Ajaccio offre une lecture continue de l’histoire des Bonaparte depuis leurs origines jusqu’à leur légende immortalisée grâce aux fastueuses collections napoléoniennes du Palais Fesch-musée des Beaux-Arts.
 
 
 

Napoleon, sites

MUSEE-SALON-NAPOLEONIEN-DE-L-HOTEL-DE-VILLE_1_illustrationEtab
"Lieu de mémoire" de la famille impériale, le Musée napoléonien de l'Hôtel de Ville abrite le Salon napoléonien et la salle des médailles....

#2

Ajaccio

AJACCIO_5_illustrationEtab
Ajaccio, ville natale de Napoléon Bonaparte, c'est d'abord un site unique, magique. La ville se dessine au coeur d'un des plus beaux golfes du...
RMNPALAIS_FESCH_VUE1-copyright Palais Fesch-musée des Beaux-Arts  RMN Gérard Blot
Le Palais Fesch a été construit suivant la volonté du cardinal Fesch, oncle maternel de Napoléon1er. Il souhaitait créer à Ajaccio, un «Institut...
Palais-Lantivy-Prefecture-de-Corse_illustrationEtab
Situé sur le cours Napoléon, le Palais Lantivy est le siège de la préfecture. Sa construction débute en 1826 et les plans ont été tracés par...
biblioteque
La bibliothèque municipale fut créée en 1801 par Lucien Bonaparte, frère de Napoléon. Il la dota d'un fonds de 12.300 ouvrages provenant de...
CHAPELLE-DES-GRECS_1_illustrationEtab
La "Chapelle des Grecs" est située sur le cours Lucien Bonaparte au début de la route des Sanguinaires. Dédiée à notre Dame du Mont Carmel, elle...
Maison Bonaparte
Napoléon vit le jour dans cette demeure le 15 août 1769.La maison natale de l’empereur abrite un musée consacré a la famille Bonaparte. Mobilier,...
place-d-austerlitz
La place d Austerlitz, dite du Casone en souvenir d’une ancienne bâtisse, est le lieu ou selon la légende, Napoléon se rendait durant son enfance....
milleli
Le domaine des Milelli est situé sur les hauteurs d’Ajaccio. D’une superficie de 12 hectares , il abrite une oliveraie séculaire et l’ancienne...
DSCN0901
La place De Gaulle (ou place du Diamant) marque la séparation entre la vieille ville et les nouveaux quartiers. Face à la mer,vous pouvez admirer...
cathédrale1
La cathédrale est située dans la vieille ville. Sa construction débute en 1577. Elle est achevée en 1593 sous l’épiscopat de Monseigneur Giulio...
2017NAPORAMA1
Découvrez en Playmobil customisés l'histoire de Napoléon, le plus corse de tous les empereurs. En 7 Diorama, revivez de façon originale les étapes...
fontaine-place-Foch(c)JC-ATARD
Tracée au début du XIXe siècle, la place Foch (dite des Palmiers) réunit la vieille ville à ce qui était le faubourg (actuelle rue Fesch) . En haut...