Conférence

napoléon et la guerre des musées pour l’antique : le louvre et le musée du vatican

24 Sep 2021

2021 Logo année Napoleon @ville d'Ajaccio
Présentation Envie de sortir ?

Nous avons tous appris que les images des églises romanes formaient une Bible à l’intention des illettrés. Oserons-nous reprendre la comparaison et affirmer que les Antiquités grecques et romaines étaient pour les élites occidentales de la fin du XVIIIème siècle et du début du XIXème siècle un langage commun, propre à illustrer le discours politique qu’ils étaient en train de mettre en place.
Marqués par la découverte d’Herculanum et de Pompéi, abreuvés aux grands thèmes de l’Europe des Lumières, engagés dans les expériences politiques de la Révolution et de l’Empire, ces hommes font constamment référence aux grands textes de la Grèce et surtout de la Rome antique. Comme l’écrit Eric Miceli dans ce catalogue, en parlant des lectures des Corses au temps de Pascal Paoli :
« Les Antiquités grecques et romaines sont un espace commun à tous, elles représentent des valeurs absolues permettant de penser le politique comme les chiffres rendent possible la conceptualisation de la physique. De même que la langue latine, les références antiques sont un langage commun partagé par tous au-delà des frontières politiques. Que l’on soit Suédois, Anglais, Français, Espagnol ou Italien, Catilina demeure inlassablement la figure du comploteur contre l’État. … Néron, lui, représente partout en Europe la personnification de la tyrannie. »
La référence à l’Antique est le vocabulaire de tous les intellectuels, artistes et hommes politiques du temps. Sans aucun doute Napoléon, Lucien Bonaparte et leur oncle Fesch voulaient-ils que les Corses, et les Ajacciens en particulier, soient aptes à parler couramment ce langage alors universel qui est l’une des bases idéologiques de l’Empire.
Dans les Beaux-arts, Winckelmann promeut l’idée selon laquelle la perfection formelle à laquelle sont arrivés les Grecs est due à l’organisation démocratique de l’Athènes classique, notamment. On imagine l’impact qu’a pu avoir une telle idée chez les artistes européens de la fin du XVIIIème siècle, abreuvés de la pensée des Lumières, même avant que n’éclate la Révolution. Il pouvait donc y avoir un art dont la qualité esthétique était portée aux sommets par l’engagement civique et le service de la Cité ! Ainsi le Néoclassicisme devint le mouvement artistique dominant sous la Révolution et, de par son aspect patriotique, également sous l’Empire. C’est ainsi qu’après que la Convention eut transporté de Rome à Paris l’Apollon du Belvédère, l’empereur fit venir en France l’érudit conservateur romain Ennio-Quirinio Visconti pour créer le département des Antiques du Louvre, devenu Musée Napoléon : le plus grand musée de son temps.
C’est cette séquence exceptionnelle de l’histoire de la culture européenne que narrent les ouvrages magnifiques de la bibliothèque municipale d’Ajaccio.

2021 Logo année Napoleon @ville d'Ajaccio

Idéal

Seul
En couple
En famille
En groupe

Dates

Le 24 septembre 2021 à 18:30.

Tarifs Accueil/Ouverture

Informations

Entrée libre
napoléon et la guerre des musées pour l’antique : le louvre et le musée du vatican Organisé par : ville d'ajaccio Lieu de l'événement :
3 boulevard du Roi Jerome
20000 AJACCIO espace jean schiavo

Quelques idéesà proximité