Théâtre

théâtre - corsican way of life

22 Mar 2022

Corsican way of life nc
Présentation Envie de sortir ?

Adaptation théâtrale, mise en scène et vidéo : Pierre Savalli
Avec : Charly Martinetti et Marc Biancarelli
Composition musicale : Marc Sauveur Costa
Création lumière : Sylvaine Comsa
Production : Kabaffer Prod
La pièce est bilingue, un acteur parle en français (avec quelques passages en corse) et le second personnage ne parle qu'en corse. Il y a un sur-titrage.
« Je hais la nostalgie. J'ai fui ce pays, et aujourd'hui, à l'heure de mon dernier souffle, je ne cesse d'y penser. Dès que je ferme les yeux, abrutis par les injections de morphine, je me revois au village, accompagné de ma fidèle cursina, parcourant les sentiers. Je me revois au comptoir du bar de la plaine, je revois les courbes de Stacy et j'entends les rires gras des habitués. Je rêve en corse, je ne parle plus qu'en corse, même à cette grosse vache d'infirmière qui n'y entend rien. Le premier sang, versé pour rien, par convention. Les conventions d'une société aux règles archaïques. Son dernier regard gravé à jamais. Une société injuste, impitoyable avec les faibles et complaisante avec les puissants. La chute est sans fin, il y a le deuxième sang, et puis tous les autres. La misère accumulée sur dix générations, les frustrations, les humiliations, fixées dans mes gènes. J'ai cru qu'en fuyant cette terre, j'arriverais à semer mes démons. Ce fut pire. J'ai tenté de racheter ma conscience en rejoignant une ONG au fin fond de l'Afrique, j'y ai découvert que nous n'étions pas les pires. J'ai revêtu la tenue kaki des soldats sans nation, j'ai vendu mes services aux plus offrants. Mais jamais, dans aucun des trous miséreux et abjects dans lesquels j'ai vécu, je n'ai pu oublier ce regard. Je hais la nostalgie. Je vais mourir, seul, dans ce lit d’hôpital, loin de chez moi. Je hais la nostalgie, et pourtant à l'heure de mon dernier souffle, c'est vers mon pays que vont mes pensées. »
« Personnellement, la première chose que je voudrais dire en introduisant Corsican Way of life, c’est que ce recueil de nouvelles courtes est un objet littéraire qui va chuter lourdement de certaines mains, et je pense qu’il est bon que cela se passe ainsi. (…) La voix que nous entendons en lisant Antonetti n’est pas celle d’un contempteur vaniteux, mais plutôt celle d’un enfant de son pays qui a grandi et s’est construit, sans se renier, à l’ombre d’immenses meurtrissures sociétales. (...) Antonetti écrit à la scie sauteuse, livrant une forme d’aversion assez singulière tant pour l’hypocrisie des puissants que pour l’immoralité des gueux. Il ne cache rien de ce qui l’inspire, rien des habituelles compromissions politiciennes, rien de la dégradation mentale provoquée par la sous-culture, rien de la perversion d’une société qui se prétend drapée de vertu, rien non plus des horreurs mafieuses ou de la sauvagerie d’un système qui broie sans distinction de classe ou d’origine, ou humilie justement en fonction de ça. » Marc Biancarelli Préface/Extrait

Corsican way of life nc

Idéal

Seul
En couple
En famille

Dates

Le 22 mars 2022 à 20:30.

Tarifs Accueil/Ouverture

Moyens de paiement

  • Carte bancaire
  • Chèques bancaires et postaux
  • Espèces

Informations

Tarif réduit : 11 euros Tarif Carte Ajaccio Culture : 15 euros Tarif Normal : 17 euros
théâtre - corsican way of life Lieu de l'événement :
6 chemin de Biancarello
20090 AJACCIO théâtre de l'aghja

Quelques idéesà proximité