L’association Notte Sacre et l’Office de Tourisme du Pays d’Ajaccio présentent la 3ème édition du festival Notte Sacre du 13 au 15 septembre 2023.

Le festival poursuit son chemin en renouvelant sa proposition de parcours musical dans les plus beaux sites de la ville d’Ajaccio. 
Les grands concerts nocturnes se tiendront au cœur de la cathédrale Santa Maria Assunta qui sera sublimée par une programmation artistique sur-mesure et une création originale de mise en lumière.

Les rendez-vous musicaux de fin de matinée et de début de soirée se tiendront dans les églises de la cité impériale. Elles accueilleront des formations de musique classique et de chants corses. 

Thomas de Pourquery

L’intrépide Thomas de Pourquery, chanteur et saxophoniste, vous invite à un concert unique autour d’un répertoire créé pour l’évènement et inspiré de ses œuvres !
Il s’entoure spécialement pour ce concert exceptionnel, de complices de longue date avec quatre fabuleuses musiciennes et chanteuses : Tatiana Paris (guitariste et chanteuse), Karine Serafin, Lucrèce Sassella et Eléonore Du Bois (chanteuses et pianistes). 

Musicien mais aussi auteur-compositeur, Thomas de Pourquery collabore régulièrement avec des artistes tels que Fred Pallem, François and The Atlas Mountains, Jeanne Added, Sarah Murcia, BABX, Oxmo Puccino, Mick Jones ou le groupe de pop anglais Metronomy. 
Il est aussi sollicité pour ses talents d’acteur, avec notamment Jean-Christophe Meurisse aux côtés des Chiens de Navarre, Vincent Mariette aux côtés de Laurent Lafitte, Fred Poulet aux côtés d’Izïa Higelin. En 2022, il lie musique et cinéma et devenant le directeur musical de la cérémonie des César…

Thomas de Pourquery , c’est un artiste aux multiples récompenses. En 2014 et en 2017, il est sacré aux Victoires du Jazz puis en 2021 il reçoit le prix Django Reinhardt (décerné par l’Académie du Jazz).
Cette année, c’est lui qui ouvre la 3ème édition du festival Notte Sacre. Plongez dans son univers au cœur de la cathédrale d’Ajaccio…

Voce Ventu

A l’approche de ses 30 ans d’existence, VoceVentu présente un florilège des chansons les plus représentatives de son parcours créatif.
De son premier album « Rughju di vita » jusqu’« À u ritimu di e sperenze », en passant par « Di culori è di sonnii » et « Ci serà sempre un cantu », vous pourrez découvrir, ou redécouvrir, les titres emblématiques de ce groupe qui a su marquer de son empreinte mélodique et musicale la chanson corse des années 2000.

Pour cette édition de Notte Sacre, Voce Ventu a repensé certains arrangements pour les intégrer à la philosophie du festival et à l’esprit majestueux de la Cathédrale d’Ajaccio. Un son plus doux et plus acoustique.

COMPLET

Lizz Wright

La célèbre chanteuse Lizz Wright est une gardienne de la musique américaine, apportant une couleur brillante et vibrante à des œuvres originales singulières et à des compositions de certains des plus grands auteurs-compositeurs de notre époque. Avec la sortie de cinq albums salués par la critique, Lizz Wright s’est imposée comme l’une des chanteuses populaires les plus vénérables de sa génération. 


Grâce à sa voix inimitable que le New York Times décrit comme « un alto lisse et sombre possédant des qualités que l’on pourrait associer à du bourbon vieilli en fût ou à du cuir souple comme du beurre », Wright chante en reflétant le tissu culturel de l’Amérique.

Les rendez-vous musicaux

Durant 3 jours, les fins de matinée et les débuts de soirée seront rythmés par des rendez-vous musicaux à la Cathédrale d’Ajaccio, en les églises St Erasme (rue Forcioli Conti), St Roch (rue Cours Napoléon), San Ruchellu (rue Fesch).
Ces concerts seront l’occasion de découvrir (ou re-découvrir) ces sites d’exception.

Des rendez-vous à ne pas manquer à 11h00 et à 18h00.

Mercredi 13 septembre

Thamarys, récital Canti del Mare – Eglise San Ruchellu, 18h00

Thamyris propose une odyssée musicale en méditerranée, intitulé «Canti del Mare». Ce récital autour de ces «chants de la mer» présente des airs qui font aujourd’hui partie de notre culture commune, avec des mélodies populaires et aussi des créations de compositeurs célèbres.
De Cattrau à Donizetti, de Peppu Flori à Sorozabal, ce sont les plus belles mélodies lyriques et populaires qui vont nous accompagner dans ce voyage musical autour de notre «mare terraniu».

Jeudi 14 septembre  

Cantori- Cathédrale Maria Assunta, 11h00

« Cantori » est un groupe polyphonique corse héritier de la grande tradition du chant sacré et profane.
Il propose un récital autour de des grands chants sacrés de Corse alternant avec les plus beaux chants profanes traditionnels, madrigali, terzetti et paghjelle.

E Duie Chitarre – Eglise St Erasme, 18h00

Deux guitaristes virtuoses et sensibles nourris aux chants corses et au jazz proposent un récital de guitares latines pour un magnifique voyage musical.
Arnaud Giacomoni et Francescu Sabiani revisitent les incontournables de la guitare sud-américaine dans la fièvre des compas et la grâce des fandangos…
Fermez les yeux et laissez-vous griser par les émotions et les nuances intenses, puissantes ou délicates des plus grandes pièces du répertoire.

Vendredi 15 septembre 

Coups de Chœur – Eglise St Roch,11h00

L’ensemble vocal Coups de Chœur se compose d’une vingtaine de choristes amateurs, passionnés de chants et de musiques de toutes origines. La particularité de ce chœur réside dans l’éclectisme du programme qui s’ouvre aux cultures du monde, de la Méditerranée aux Pays de l’Est, en visitant les autres continents. De la Renaissance à nos jours, en passant par le jazz, le chant sacré, des chants traditionnels, c’est un véritable voyage autour du monde qui est proposé.

Parlami d’Amore, Hommage à Tino – Eglise St Erasme, 18h00 – COMPLET

Il ne pouvait y avoir qu’un enfant d’Ajaccio pour rendre hommage au plus illustre des chanteurs de la cité impériale. En cette année anniversaire des 40 ans de sa disparition, c’est avec un spectacle autour de ses plus grands succès que Philippe Caviglioli va célébrer la première des stars de la chanson, Tino Rossi l’éternel chanteur de romance, en compagnie de Francois Giordani et Alain Colonna.
Une voix, deux guitares, et c’est l’essence même de Tino, l’enfant de la rue Fesch, qui reviendra comme un mirage nostalgique de l’Aiacciu d’antan.