L’Art de la Rome de la première moitié du XVIIIe siècle est moins connue du public que les périodes artistiques qui l’encadre: le baroque d’une part et le néoclassicisme de l’autre.
Le Palais Fesch est certainement le musée qui conserve le plus grand nombre d’œuvres d’artistes de cette époque actifs à Rome. C’est donc tout naturellement qu’il a choisi d’organiser une exposition sur le sujet pour la première fois…

Les multiples aspects de la Rome brillante, mais contrastée, de cette époque sont développés dans cette exposition.

Du pontificat de Clément XI Albani (1700-1721) à celui de Benoît XIV Lambertini (1740-1758)

En suivant cet arc chronologique, l’idée est de présenter de manière claire et parlante les caractéristiques de l’« École romaine » à travers la production des maîtres.

L’école romaine se fonda sur l’étude de son très riche patrimoine classique et sur les maîtres du XVIe siècle, en tête desquels Raphaël. Le principal lieu d’élaboration de cette dynamique fut l’Accademia de San Luca, « refondée » par le pape Clément XI, aux côtés de l’Académie de France, installée alors au Palais Mancini sur la via del Corso.

L’exposition présente le dialogue entre les deux académies, à travers les épreuves des concours, les pièces de réception, et quelques œuvres particulièrement significatives de ses membres. 

5 sections: Rome, Académie, La fête et le spectacle, le Palais, l’Église

Les églises, les palais et les rues de la ville sont le théâtre de ces nouveautés. Une ville représentée dans l’exposition par plusieurs tableaux particulièrement évocateurs, souvent transfigurée dans l’interprétation qu’en donnent les paysagistes, animée par les fêtes et les scènes de la vie quotidienne dans laquelle le petit peuple se mêle aux classes plus élevées.
Des portraits de papes et de cardinaux dus à des artistes de premier plan (Ghezzi, Subleyras) délimiteront les différentes périodes.
À côté des peintures vous pouvez admirer différents types de dessins, des gravures, des sculptures, du mobilier et des objets d’art. Cela complète le point de vue sur cette production artistique, sur ses protagonistes comme sur ses destinataires.

Exposition temporaire du 24 juin au 3 octobre 2022
Au Palais Fesch, musée des Beaux-Arts, 50-52 rue Fesch