Suivez-nous dans les rues d’Ajaccio: les ruelles de la vieille ville

Publié le 23 mars 2022

Aujourd’hui on vous emmène dans les ruelles de la vieille ville. Qui possédait les hôtels particuliers devant lesquels nous allons passer ? A quoi correspondent ces beaux frontons ? Suivez-nous, on vous dit tout !

Quand on visite une ville, on est attiré par son centre ancien et les trésors qui s’y trouvent. La vieille ville d’Ajaccio ne déroge pas à la règle et cache de jolies façades historiques

De la Place Foch à la citadelle

Prenons comme point de départ de cette escapade la place Foch (appelée place des Palmiers par les Ajacciens). Napoléon, alors Premier Consul, a fait bâtir cette place pour qu’elle devienne un lien entre la vieille ville et le faubourg.
Trois axes se déploient à partir de la place :
– L’artère principale de la vieille ville : la rue Bonaparte
– La principale voie d’accès à Ajaccio à l’époque : la rue Fesch
– L’avenue du 1er consul qui se termine au Casone (en devenant tour à tour le cours Grandval puis le cours Général Leclerc)
Empruntons ensuite la rue Bonaparte (anciennement Carittu Drittu) qui a longtemps été la rue principale d’Ajaccio. Elle y abritait l’unique porte d’accès à la ville qui a été démolie en 1801 en même temps que les remparts.

Au n°17, on remarque le Palazzu Pozzo di Borgo un hôtel 4 étoiles au portail en marbre remarquable. Il s’agit d’un ancien hôtel particulier de la famille de Charles André Pozzo di Borgo, ennemi juré de Napoléon. Replongez dans l’Histoire en y passant une (ou plusieurs) nuit(s) !

Direction la citadelle dont le rôle initial était de protéger la cité des attaques maritimes. Devenue propriété de la ville, elle est actuellement en cours de réhabilitation. N’hésitez pas à la visiter accompagnés de Pierre-André, notre guide.
Vue d’en haut, la citadelle a la forme d’une étoile à 6 branches ; chacune étant un bastion. Les quatre bastions d’angle portent le nom des quatre évangélistes.

Balade dans les rues Roi de Rome, Forcioli Conti et St Charles

Profitons d’être à proximité de la rue Forcioli Conti pour l’emprunter. On ne manquera pas de s’arrêter devant l’Eglise St Erasme (église des pêcheurs) dont l’intérieur est décoré de maquettes de bateaux. Juste à côté, admirons la façade de la maison Peraldi (classée au titre des Monuments Historiques). Comme beaucoup de demeures de la vielle ville, on ne peut pas la visiter car c’est une propriété privée habitée par la famille.

A l’angle de la cathédrale tournons à droite et rendons-nous dans la rue Roi de Rome. La plus ancienne rue de la ville est l’un des lieux privilégiés des soirées ajacciennes au cœur de ses bars à vin et de ses restaurants. 
En levant les yeux, on aperçoit le clocher de l’oratoire St Jean-Baptiste où ont été baptisés les frères et sœurs de Napoléon.

Au coin de cette église se trouve la rue Saint-Charles. C’est au numéro 5 de cette rue qu’est né Napoléon dans la Maison Bonaparte, le musée le plus visités de Corse.

Face à la bâtisse, le square Letizia. Un buste du Roi de Rome, enfant, trône au centre, entouré d’espèces végétales méditerranéennes ou tropicales ; leur présence vise à prouver la douceur du climat ajaccien…

Continuons jusqu’au bout de la rue et tournons à gauche. Nous voilà de retour place Foch.
On vous donne rendez-vous très vite pour arpenter ensemble les rues de notre ville…

10 choses incontournables à faire à Ajaccio

10 Juin 2024
vue sur la plage du Petit Capo di Feno à la golden hour

En mai faites ce qu’il vous plaît

29 Avr 2024